Encouragement

La Confédération soutient les systèmes pétrothermaux

La technologie ne se trouve encore qu’au début de la courbe d’apprentissage concernant la production d’électricité issue de la géothermie de grande profondeur. C’est pourquoi la Confédération soutient la technologie. Actuellement, le sous-sol suisse est à peine connu. Ce manque d’information présente d’importants risques financiers pour chaque projet de géothermie de grande profondeur. Les promoteurs d’un projet ne sauront qu’après avoir investi plus de 50 millions de fr. si l’échangeur de chaleur dans le socle cristallin fonctionne.

Une garantie pour risques mise en place par la Confédération diminue les risques pour des initiateurs de projets. Lorsque ceux-ci visent à produire de l’électricité, la Confédération assume actuellement en cas d’échec jusqu’à 50% des coûts de forage et de tests avec la couverture des risques pour forages géothermiques. Dans le cadre de la révision en cours de la Loi sur l’énergie, la garantie est élargie aux investigations préparatoires et augmentée jusqu’à 60%. Le porteur de projet doit par ailleurs pouvoir, s’il préfère, bénéficier d’une subvention pour un forage d’exploration en lieu et place du mécanisme de garantie de risque Jusqu’à ce que les deux améliorations entrent en vigueur, le Conseil national et le Conseil des Etats doivent adopter la loi. Au mieux, le Souverain aura le dernier mot.

Actuellement, le prix de l’électricité produite par la géothermie de grande profondeur est favorisé pendant une certaine période par le biais de la rétribution à prix coûtant du courant injecté (RPC). Certains cantons sont également prêts à soutenir des projets de géothermie de grande profondeur. Renseignez-vous auprès de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) et auprès de votre Canton. Ce qui est déterminant pour le succès des projets de géothermie de grande profondeur, ce n’est pas l’instrument individuel proprement dit, mais plutôt le mix optimal des instruments d’encouragement.

Coûts d’un projet de géothermie de grande profondeur

Ce n’est qu’avec un deuxième forage et des tests correspondants que l’initiateur d’un projet sait si son projet de géothermie profonde est un succès ou pas. Mais jusqu’à ce moment, il a déjà dépensé environ 60 millions de fr. (Source: GEOTHERMIE.CH)

Ce n’est qu’avec un deuxième forage et des tests de circulation que l’initiateur d’un projet sait si son projet de géothermie de grande profondeur est un succès ou pas. Mais jusqu’à ce moment, il a déjà dépensé environ 60 millions de fr. (Source: GEOTHERMIE.CH)

Les pays avec un boom en géothermie de grande profondeur couvrent toutes les phases avec leurs instruments d’encouragement. Bien que le sous-sol profond soit nettement plus exploré en France, en Allemagne et aux Pays-Bas qu’en Suisse, ces pays connaissent une garantie pour risques étendue. Les rétributions à prix coûtant sont répandues dans pratiquement toute l’Europe et les tarifs pratiqués en Suisse sont parmi les plus avantageux.