Planification

Une procédure soignée vaut le coup

Une installation géothermique doit être dimensionnée avec précision. Si la construction a lieu dans le cadre d’une rénovation, il faut d’abord évaluer tous les assainissements énergétiques du bâtiment avant de déterminer l’installation géothermique. Avant la planification, il est recommandé de consulter sur Internet les cartes géothermiques du canton concerné ou de s’informer auprès de l’office compétent. Les cartes géothermiques fournissent une bonne vue d’ensemble de l’admissibilité, des risques (p. ex. glissements de terrains) et, cas échéant, des obligations légales à respecter. Il convient de faire appel à des spécialistes pour la planification et à des entreprises certifiées pour la réalisation.

Étant donné que les procédures d’octroi d’autorisations, les critères d’admissibilité et d’autres documents (expertises, etc.) varient d’un canton à l’autre, il est recommandé de s’informer en consultant le site Internet du canton concerné. La plupart du temps, les cantons fournissent les informations requises sur les procédures sur la page «Environnement» de leur site Internet. Beaucoup de cantons ont d’ailleurs établi des directives pour la procédure d’octroi des autorisations et/ou des notices d’information.

Veuillez vous renseigner auprès du Service de conseil en matière d’énergie de votre canton.

Conseils sur la procédure

1. Principe
En cas de bâtiment neuf

  • Comment pondérer l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ?

En cas de bâtiment existant

  • Quel est l’état énergétique du bien immobilier ?
  • Comment pondérer l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables ?
  • Quels sont les assainissements (énergétiques) à réaliser ?

2. Besoins

  • Chauffer un bâtiment ?
  • Rafraîchir un bâtiment ?
  • Chauffer et rafraîchir un bâtiment ?
  • Préparer de l’eau chaude sanitaire ?
  • Quel est le besoin annuel en chaleur pour le chauffage et l’eau chaude sanitaire?

3. Vue d’ensemble
Si vous avez opté pour la géothermie, procurez-vous de préférence une vue d’ensemble des diverses possibilité (sonde géothermique verticale, corbeille géothermique, champs de sondes géothermiques, eaux souterraines, géostructures). L’idéal est de consulter en temps utile un architecte ou un service de conseils en énergie.

4. Faisabilité, rentabilité et écologie
Clarifier d’abord sur place ce qui est possible sur les plans juridique et géologique pour votre maison individuelle ou plurifamiliale ou encore votre exploitation. Pondérez avec soin les aspects écologiques et économiques. Vérifiez si vous pouvez obtenir des mesures d’encouragement et lesquels.

5. Décision
Le moment est désormais venu de se décider pour un système, par exemple une sonde géothermique verticale ou l’utilisation de la chaleur des eaux souterraines. Faites attention aux labels de qualité et aux certificats.

6. En avant !
Avant de vous lancer, il faut avoir déterminé les partenaires en charge de l‘exécution (architectes, ingénieurs sanitaires, géologue, entreprise de forage, spécialistes en énergie pour les grands projets). Il convient de faire attention aux labels de qualité, aux certificats et à l’expérience du prestataire. Contrôlez si vous avez toutes les autorisations requises en main. Nous vous souhaitons plein de succès !